Lil’ Wayne, explosion à rebours

Lil’ Wayne, best rapper alive. C’est lui qui le dit. C’était en 2005 et depuis il n’est pas le seul: le magazine Rolling Stone et la chaîne MTV l’ont également élu « meilleur rappeur ». Plus de 10 ans que Dwayne Michael Carter Jr rappe et 2008 pourrait bien être son année. Son 6e album Tha Carter III compte en effet déjà un million et demi de pré-commandes, sa page Mypace est la plus visitée de tous les temps, son nouveau single Lollipop a déjà été téléchargé plus d’un million de fois et, encore plus fort: « Lil’ Wayne » est le mot-clé le plus recherché sur Youtube après « sex ».

Superstar
Superstar du rap, Lil’Wayne reste encore peu connu au-delà de sa sphère américano-hip hop, malgré six albums et des millions d’exemplaires vendus. Le grand public découvre cet obscur petit rappeur aux dreadlocks et à la voix nasillarde sur le remix de Soldier de Destiny’s Child. Suivront jusqu’en 2007 plus de 500 titres (mis en ligne gratuitement ou collaborations diverses). Une boulimie d’écriture qui n’empêche pas une hyper-créativité.

Sale sud
Sa voix nasillarde pue son dirty south (sale sud) natal. Un Dirty South qui fait concurrence aux traditionnelles côtes est et ouest, à ceci près que La Nouvelle Orléans a toujours brillé par des lyrics aussi bas du front que les instrus sont sur-efficaces en club. Mais le petit Wayne n’a que 13 ans quand sort en 1995 son premier album au sein du duo BG’z et a de la marge pour évoluer. Argent, hummer et bijoux, filles et ghetto: tout est dans la manière de l’écrire.

13 ans
Pour en arriver là, une enfance dans le quartier le plus pourri de La Nouvelle Orléans (Hollygrove) un père et un beau-père morts, et le rap en bouée de sauvetage. Un freestyle devant le patron du label Cash Money et des dizaines de coups de fil plus tard, Lil’ est signé. 1997, le groupe Hot Boyz enfantera l’étoile filante Juvenile et l’explosion à rebours Lil’ Wayne. Deux albums et ce dernier part faire son business en solo. Succès de platine pour Tha Block is Hot en 1999, déception pour Lights Out en 2000, catastrophe pour 500 Degreez en 2002. Wayne a 20 ans et 8 ans de rap dans les pattes.

Best rapper alive
Tha Carter sort en 2004. Révélation: le petit Wayne a grandi et sa voix insaisissable griffe les enceintes. Le titre Go Dj se vend à un million d’exemplaires. Un an plus tard, c’est l’explosion: catapulté boss de Cash Money, il sort Tha Carter II après avoir assis sa réputation sur mixtapes et featurings avec les plus grandes. L’album dépassera le million d’exemplaires vendus aux Etats-Unis et se conclut par le modeste « jusqu’à que je meure, je suis le plus grand rappeur vivant ».

Vers la légende
Habité par le démon de l’écriture, Wayne inonde le marché de morceaux sombres sur lequel il plane, se pose toujours à la limite, à mille lieues du phrasé stéréotypé de ses collègues. La « tape » Da Drought is over impressionne par sa noirceur avec des titres comme I feel like dying et surpasse le son typique du sud sans jamais s’en éloigner. Avant ça, des titres d’anthologie comme Money on my mind et Stuntin’ like my daddy.

Succès
Donc, Tha Carter III est l’album le plus attendu depuis au moins une décennie rapologique: plus de 500.000 albums ont été vendus le premier jour aux Etats-Unis. Le premier extrait sous vocoder halluciné Lollipop dépasse lui aussi toutes les espérances, au moins en termes de chiffres. Grand public et moins sombre, on croise sur le 3e volet de la série Tha Carter des pointures « bankable » comme Jay-Z, T-Pain, Bobby Valentino et Robin Thicke. Un album sans temps mort qui pourrait bien être, enfin, le détonateur de l’explosion mondiale.

Vincent Schmitz

(publié sur 7sur7.be le 12 juin 2008)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s