Vous connaissez Allen Toussaint, même sans le savoir

Le musicien de La Nouvelle-Orléans Allen Toussaint est décédé mardi à l’âge de 77 ans. Il est mort suite à une crise cardiaque à Madrid, où il avait donné une représentation quelques heures auparavant. Le pianiste, auteur, compositeur et producteur était notamment connu pour avoir introduit dans les années 1960 les harmonies de la pop, la cadence du funk et l’énergie du rock dans la musique jazz et R&B de la Louisiane (et inversément).

Illustre, mythique, légendaire: les qualificatifs n’ont pas manqué pour annoncer le décès d’Allen Toussaint. Les hommages des plus grandes stars de la muqiue non plus. Mais sans toujours comprendre pourquoi, car il est mal connu dans nos régions. Il était en effet davantage un homme de l’ombre, à la carrière tentaculaire. Producteur, arrangeur, compositeur, on lui doit des chansons que nous connaissons tous sans forcément le savoir. Petit aperçu de sa carrière.

(toutes les chansons évoquées sont reprises dans la playlist ci-dessous)

Producteur
En tant que producteur, on doit à Allen Toussaint le célébrissime « Lady Marmalade » de Patti Labelle et son non moins fameux voulez-vous coucher avec moi ce soir. Toussaint est aussi l’homme derrière le groupe multi-samplé The Meters à qui l’on doit des dizaines de tubes funky. Il sera également à la production de Dr John à partir de son sixième album (« In the Right Place »), celui qui lui assurera une plus grande notoriété.

Auteur/compositeur
Auteur/compositeur multi-genres longtemps crédité sous le pseudonyme Naomi Neville, on lui doit des chansons inoubliables. Citons par exemple « Working in the coal mine » par Lee Dorsey ou « Pain in my heart » interprété par Otis Redding que chacun a déjà entendu. Glenn Campbell, Herb Alpert, Irma Thomas, Robert Palmer, les Yardbirds ou même les Rolling Stones complètent, parmi de nombreux autres, les interprètes de ses compositions.

Interprète
« Southern Nights », « Victims of the Darness », « Yes We Can Can » (qui a sans doute inspiré le slogan d’Obama), « St James Infirmary »… ses interprétations au piano et/ou au micro sont également devenues intemporelles. Intronisé en 1998 au Rock and Roll Hall of Fame, il avait plus récemment sorti un album en collaboration avec Elvis Costello: « The River in Reverse » (en 2006).

Source de samples
Comme d’autres, le travail d’Allen Toussaint a été samplé à de nombreuses reprises par le hip-hop.

– « Get Out Of My Life, Woman »: Biz Markie (« Just a Friend ») Cypress Hill  (« Hits From the Bong »), Nas (« Memory Lane ») ou The RZA, Q-Tip, Gorillaz, Dr. Dre…

– « Handclapping Song »: A Tribe Called Quest (« Clap Your Hands »), Redman (« Da Funk »)…

– « Cissy Strut »: N.W.A (Niggaz 4 Life »), 2 Live Crew (« P-A-N »), A Tribe Called Quest (« Da Booty »)…

– « Go Back Home »: Jay Z (« D’Evils »), Snoop Dogg (« Murder Was the Case »)…

– « Just Kissed My Baby: Public Enemy (« Timebomb »), Fabolous (« Right Now & Later On »)…

– « Worldwide »: OutKast (« We Luv Deez Hoez »)…

– « Oh, Calcutta! »: Amerie et son tube « 1 Touch »…

Vincent Schmitz

(publié sur 7sur7.be le 14 novembre 2015)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s