Nike Air Max, 30 ans de culte, de pénurie et de rhabillage

Ce 26 mars, la Nike Air Max fête ses 30 ans. Derrière ce modèle décliné à toutes les sauces et à des millions de pieds, une vision, une histoire, beaucoup de marketing et des collectionneurs en quête de paires iconiques et rares. Durant tout ce mois de mars, Nike a lancé avec plus ou moins de réussite des nouveautés ou des rééditions, avec en guise de point d’orgue ce dimanche la « VaporMax ». Cap sur l’histoire de cette « sneaker » emblématique qui a su s’imposer et constamment se rhabiller, voire se transformer.

L’homme à l’origine de la Nike Air Max s’appelle Tinker Hatfield. Diplômé d’architecture et athlète (comme son père, coach de basket), il rejoint la firme américaine en juin 1981, à 29 ans. Pendant quatre ans, il dessine des bureaux et des magasins puis intègre le département « design », sans grand enthousiasme, et changera l’histoire de Nike et de la « sneaker » en général. On lui doit ainsi la Trainer 1, la Huarache, la mise sur orbite de la gamme Jordan à partir du modèle III (quand Michael Jordan menace de mettre fin à la collaboration avec Nike) et surtout la Air Max 1, en 1987. Un moment essentiel car l’obstination de Hatfield à imposer ses idées à contre-courant libéreront les designers Nike de leurs carcans, pour sans cesse faire évoluer la sneaker.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s